Accueil |  News |  Le site |  Liens Ovni  |  Photos terrestres | Les crop circles en France  | Dossiers | Vidéos

  

 

 

 

Expérience dans le colza

 

 

Depuis des années David Cayton et Robert Hulse étudient les crop circles. Chaque année, Ils traquent les circlemakers à l'œuvre dans les champs. Avec leurs cameras ils archivent précieusement les films qu'ils réalisent dans chaque formation qu'ils visitent et examinent consciencieusement.

Nous les avons rencontrés aux pays des crop circles, encore une fois cette année 2005. Ils nous ont fait part d'une expérience qu'ils ont réalisée dans un champ de colza en fleur. Ordinairement très sceptiques face aux formations céréalières, ils nous ont donné leur impression sur la formation de Golden Ball Hill du début de saison 2005, voici ci-dessous un résumé et une traduction amateur ainsi que leur texte original :

 

 

 

RAPPORT D'UNE EXPÉRIENCE RÉALISÉE À L'AIDE D'UNE PLANCHE DANS UN CHAMP DE COLZA

Par David Cayton.

Depuis que j'ai visité la formation qui est arrivée dans le colza en avril 1997 à Barbury Castle j'ai toujours cru qu'il serait impossible d'en produire une dans cette culture qui serait suffisamment convaincant.

Il est très difficile de marcher dans un champ de colza même lorsque l’on suit les voies de tracteur ! On est vite couvert d'un pollen jaune qui colle aux vêtements. La hauteur des tiges nous empêche de nous orienter facilement, alors, faire un crop circle dans cette culture est forcément compliqué sinon impossible car comment marquer les bornes et les points de repères que le motif oblige ! Les erreurs sont inévitables et elles provoquent des dégâts supplémentaires aux tiges et aux fleurs avant même que le processus d’aplatissement par les planches n’ait commencé.

Inspiré par les photos de notre ami William Betts ( Il prend toujours des photos terrestres de qualité, indispensable lorsque l’on veut tenter de faire la différence entre un vrai et un faux ) prises dans la formation de colza à Golden Ball Hill du 1 mai 2005, j'ai décidé de prendre l'initiative d’en faire un et je suis parti avec ma planche à la recherche d'un champ de colza. Cela fait maintenant 12 ans que je fais des recherches sur le sujet et je n'ai jamais entendu parler d’une expérience similaire dans le colza.

Avant de vous donner les résultas de mon exercice, il est important de noter quelques détails que William a remarqués et photographiés dans la formation de Golden Ball Hill ce 2 mai 2005. Pour voir ces images, visitez cette page. Il me semble évident que ce crop circle n'a pas été fait avec de simples planches actionnées par des humains.

 

 

 

 

 

Dans cette formation, William a pris une photo qui montre une seule tige debout en plein milieu d’un couloir de plantes couchées. Si ce travail d’aplatissement était réalisé de nuit avec une planche cette tige aurait été écrasée avec les autres. Il y a plusieurs photos de tiges coudées ( juste au dessus du sol ) et non cassées.

Remarquez en particulier une tige qui est pliée ou plutôt tordue deux fois dans des sens opposés SANS cassure!

Notez aussi que les fleurs fragiles sont « couchées » d'une façon très uniforme sur les tiges, qui se trouvent en dessous, sans être endommagées.

Vingt-quatre heures après l’apparition de la formation ces fleurs se trouvent dans le même état et dans la même position que celles qui n’ont pas été touchées dans le reste du champ.

Les fleurs sont de nature très sensibles face à la force mécanique d’une planche elles ne font pas le poids. Les photos de William sont très importantes, grâce à elles on peut comparer les résultats de notre expérience avec ce qui est arrivé à Golden Ball Hill. L’expérience a été conduite dans un petit carré de colza en fleur d’un champ en Angleterre. Nous voulions voir s’il était possible d'obtenir un résultat comparable à ce crop circle de 2005. Franchement je pense qu'une telle expérience aurait dû se faire depuis longtemps.

 

 

DÉTAIL DE L'EXERCICE :

En mai 2005 nous avons donc repéré un champ de colza idéal – Il était en fleurs avec des tiges de la même épaisseur. Comme nous n'avions pas l'intention d'aplatir que 2 ou 3 mètres nous avons demandé la permission au cultivateur avant d’œuvrer: il s’est montré coopérant mais il ne voulait assister a l'expérience car selon lui, tous les crop circles sont faits par des plaisantins. Il a trouvé notre expérience très amusante!

J’avais en ma possession une planche que des hoaxers avaient abandonnée alors qu’ils étaient chassés d'un champ à Cherhill en 2002. Nous étions tombés dessus alors quand ils étaient en train de faire un faux crop circle. Cette planche est restée depuis saine et sauve dans ma cabane de jardin à Stockport en Angleterre. Je dois admettre qu'avant cette expérience je n'ai jamais essayé d'aplatir une culture avec.

Robert a pris le rôle de cameraman et j'ai commencé par plier une seule tige d'abord. A 45 degrés elle s’est fracturée. William Betts a obtenu le même résultat lorsqu’il a tenté d’en d’un courber une. Ensuite j'ai commencé a aplatir, ou plutôt tenter d'aplatir le colza en avançant d’un demi pas. La force qu'il m’a fallu pour le faire m'a surpris, les plantes résistaient vraiment mais soudainement le tout est tombé faisant craquer les tiges bruyamment. La planche glissait le long des tiges et cela provoquait dessus différentes traces.

 

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir



 



 

Au résultat, les tiges, qui étaient pour la plupart très esquintées portaient des fleurs toutes aussi détruites, écrasées et mélangées avec les tiges. J’ai fait encore un pas en avant, même résultat. En fait c'était une dévastation totale !! A ce point nous avons décidé d’arrêter… inutile de continuer. Les descriptions écrites ou verbales ne suffisent pas pour décrire ce que nous avons fait. Nous avons filmé le tout et il sera possible bientôt de voir cela sur le web.

Je suis maintenant totalement convaincu que les formations qui sont apparues dans le colza sont authentiques. Robert était un peu plus circonspect car il pense que peut-être des tiges plus jeunes et donc plus souples peuvent être couchées avant l'arrivée des fleurs. Il a peut-être raison mais je n'ai jamais entendu parler d'une formation qui serait arrivée à ce stade de développement. Il y a peut-être quelqu’un qui pourrait m'aider là. Bien sur il y aura toujours des soupçons concernant la provenance des formations dans les cultures. Ceux qui sont faits à la main deviennent de plus en plus impressionnants chaque année mais pour moi il n'y a pas de doute: ceux dans le colza sont authentiques (mais les canulars ne sont pas exclus, il faut bien les examiner).

C’est vraiment dommage que si peu gens soient là à cette période de l’année pour apprécier et comprendre la signification de ces authentiques crop circles dans le colza.

Pour beaucoup ils ne sont pas assez intéressants... C’est dommage.

 

 

 

REPORT OF A PRACTICAL ‘PLANKING’ EXERCISE

IN OIL SEED RAPE CROP IN A CHESHIRE FIELD.

By David Cayton.

I have always believed that it would be impossible to produce a convincing crop formation in OSR since April 1997 when I visited the 6 bladed ‘turbine’ shape at Barbury Castle. This material is hard to walk into, even along the tractor lines! You get covered in yellow pollen which does not easily brush off your clothing. Due to the height of the stems it is difficult to orient oneself therefore it would be difficult ,if not impossible to mark out the design points without mistakes and also producing unwanted extra damage, before the planking process was commenced. Inspired by the superb photographs taken by our friend, Bill Betts of the recent OSR. Formation at Golden Ball Hill of May 1st. Bill always takes good quality ground close ups [ essential to judge a ‘genuine’ formation ] I decided to take the initiative to go and carry out a physical planking test on some OSR for myself. After 12 years of crop circle research, I am not aware of anybody else doing this ? Before I describe the results of this exercise it is important to note some of the features spotted by Bill and photographed on the 2nd.of May, in the Golden Ball Hill formation. To view his pictures, log onto Anne L’s French website, Translated version of http://www.culture-crop.com. Bill, incidently, has other impressive ground detail pictures of previous years OSR formations on this Website, which present further evidence that these formations are NOT man-made,at least in my opinion !! In the Golden Ball Hill formation, Bill has one photo of just one single standing stem, slap bang in the middle of the laid pathway. This would surely have been flattened by the ‘stomping’ board by any hoaxer? He has several pictures of the typical unfractured stem bends just above soil level. Especially remarkable, is one that exhibits a double bend or rather a twist in a different direction, again without fracture ! Note also that the delicate flowers are laid down uniformly, without damage, on top of the laid stems, just as the flowers are in the standing crop !

The flowers are naturally very prone to mechanical damage by stomping board! It was important to make reference to these images of Bill’s, to compare our results in attempting to mechanically lay down a small area of OSR in flower to see if I could produce a convincing comparative result ? I felt strongly that this sort of simple experiment was long overdue !

 

 

DETAILS OF THE EXERCISE

In the middle of May, we searched out a suitable field with crop with reasonably thick stems and in flower. As we only intended to lay down about two or three square yards of crop, the farmer gave his permission and was not at all interested in looking on. He was of the opinion that all the crop circles were made by pranksters and was amused by our intended exercise! I have had in my possession a ‘genuine’, yard wide stomping board which was confiscated from a team of hoaxers when they were chased out of a field at Cherhill in 2002 being caught in the process of faking a formation there. This implement has been in my garden shed in Stockport, out of harms way ever since. Until a few weeks ago, I had never tried planking down any sort of crop plants.

Robert expertly filmed the ‘exercise’ as I firstly slowly bent down a single half inch thick stem. Just as I found back in 1997, it fractured at about 45 degrees. Bill Betts had found exactly the same result. I then proceeded to push down, or more accurately, attempted to push down the crop as I tried to move half a pace forward. I was surprised by the pressure required to do this. The resistance of the plants and side shoots made it very difficult and eventually the whole lot gave way. It went down with a massive crunch, the board sliding down the stems in the process, causing numerous scrape marks down the stems, splintering and crushing. The flowers were also destroyed and mashed down amongst the broken stems and side shoots! I attempted to take a further step forward to advance a yard wide path. Similar result. In fact the result was total devastation !!  We decided there was little point in proceeding with the exercise. Written or verbal descriptions cannot satisfactorily describe the plant destruction by the stomping board. One really needs to view Robert’s video recording to appreciate the resultant mess !!

I was now totally convinced that all oil seed rape formations are ‘ genuine ’. Robert was a little more cautious, stating that maybe, a field with soft young immature OSR stems could be laid down well before the flowering stage ? He may well be right but I am not aware of any formations being reported at this stage of growth ? Perhaps somebody could correct me? He seems to recall Dr. Levengood making this comment a while ago ? Perhaps Nancy Talbot has some evidence for this, or is it just conjecture ? The only sure way to settle this question I guess, is for us to carry out another ‘ planking ' test next year, in a crop at this early stage of growth !

There will continue to be uncertainties and doubts about the provenance of cereal crop formations. The manmade formations are getting more and more impressive each year but for me there is no doubt about the oil seed rape ones, provided of course, there is a detailed examination of the plants at ground level!

What a great shame there are few visitors or researchers around early in the season to enjoy and understand the significance of the ‘ genuine ’ oil seed rape formations ! They are practically ignored by the pundits—not enough in them and of them, for folk to pontificate or eulogise about from conference platforms !

Maybe we need an abundance of oil seed rape formations exhibiting ‘swallow like’ designs ?! I very much doubt we will get any of those !

 

 

 

 

 

 

 

2001/2013 - Culture-crop.com en association  avec  La télévision paysanne

Copyright 2013 - Site à but non lucratif

Accueil |  News |  Le site |  Liens Ovni  |  Photos terrestres | Les crop circles en France  | Dossiers | Vidéos